Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mystère des pluies de sang

Les pluies de sang sont un phénomène relativement ancien depuis l'antiquité et le moyen âge des pluies de sang sont rapportées dans les écrits.Ce phénomène lorsqu'il se produisait était signe d'un mauvais présage ou d'une punition.Mais aujourd'hui avec les progrès de la science la pluie de sang s'apparente davantage à un ou plusieurs phénomènes météorologiques dont les causes et les explications sont encore en débat et ceux malgré les derniers éléments scientifiques rapportés ces derniers mois.

Avec les pluies de sang ont été rapporté un autre phénomène celui des chutes d'animaux en tous genres (grenouilles,poissons,oiseaux),de grêles et d'objets de toutes sortes.

Au Moyen -âge , en 582, Grégoire de Tours rapporte :

« On eut, dans le mois de janvier, des pluies, des éclairs et de violents tonnerres ; on vit des fleurs sur les arbres. Il apparut dans le ciel une étoile à laquelle j’ai donné plus haut le nom de comète (livre IV). Le ciel, tout autour, était profondément obscur, en sorte que, placée comme dans un creux, elle reluisait au milieu des ténèbres, scintillait, et étalait sa chevelure : il en partait un rayon d’une grandeur merveilleuse, qui paraissait au loin comme la fumée d’un grand incendie ; on la vit à l’occident, à la première heure de la nuit. On vit aussi dans la ville de Soissons, le saint jour de Pâques, le ciel ardent, comme s’il eût été embrasé de deux incendies : il y en avait un plus grand, et l’autre moindre. Au bout de deux heures, ils se réunirent, et, après avoir formé comme une grande flamme, ils disparurent. Dans le territoire de Paris, il tomba des nuages une pluie de sang véritable : beaucoup de gens la reçurent en leurs vêtements, et elle les souilla de telles taches qu’ils s’en dépouillèrent avec horreur. Le même prodige se manifesta en trois endroits du territoire de cette cité. Dans celui de Senlis, un homme, en se levant le matin, trouva l’intérieur de sa maison arrosé de sang.». Grégoire voit là un présage, puisque toujours selon lui ; « Il y eut cette année une grande mortalité parmi le peuple : diverses maladies très dangereuses, et accompagnées de pustules et d’ampoules, causèrent la mort d’une grande quantité de gens ; beaucoup cependant y échappèrent à force de soins. Nous apprîmes que cette année la peste s’était cruellement fait sentir dans la ville de Narbonne, en telle sorte qu’il n’y avait aucun répit pour celui qui en était saisi ».

De la Côte d'Azur en France à Gènes en Italie en 1608 divers villes furent le théâtre de faits incroyables entre observations d'OVNIS suivis de pluies de sang quelques jours après leurs passages et celà pendant plusieurs jours en divers endroits provoquant une panique terrible dans la population.(vidéo dessous)

L’été 2001 fut très chaud en Inde et les habitants ont attendu avec impatience les pluies nourricières et rafraîchissantes. La saison des pluies arrivée, quelle ne fut pas leur surprise de recevoir des averses rougeâtres ! La région du Kerala fut ainsi arrosée durant 6 semaines par des pluies rouge sang.

Ainsi, Godfrey Louis, physicien à l’Université de Mahatma Gandhi, pense, en bon théoricien de la panspermie, que ce crachin vient du cosmos et qu’il contenait des microbes ou des éléments biologiques vaporisés par une météorite dans l’atmosphère, le tout serait retombé sur terre avec les pluies.

Charles Corkell, chercheur anglais à l’Open University, pense que cette pluie contenait bien du sang, mais d’origine bien terrestre. Sa théorie non moins étrange est la suivante : une météorite (nos deux chercheurs sont au moins d’accord sur cela), aurait explosé en haute atmosphère, pulvérisant au passage des créatures volant dans les cieux, probablement des oiseaux. Tout comme dans l’hypothèse précédente, les restes sanguins seraient revenus sur le plancher des vaches avec l’eau de pluie.

Le 25 juillet 2001, des milliers de personne dans le sud de l’inde ont entendu une déflagration très violente, comme un coup de tonnerre mais extrêment plus fort ! Suite à celà, une pluie rouge sang s’est abattue sur la région de Kerala durant près de deux mois. Au début, les scientifiques qui ont accouru par centaines sur les lieux, ont pensés que de la poussière d’un désert lointains s’était accumulés dans les nuages. Mais voilà, aucunes traces de poussière présente. Les conclusions vont bon train après cette découverte : trace de vie extra-terrestre présente sur une météorite qui aurait explosé lors de sa pénétration dans notre atmosphère ? Ou alors, une météorite explosant en haute altitude, aurait entraîné dans la mort des créatures non-identifiées mais bel et bien de notre planète, dont les restes microscopiques seraient tombés en divers endroits pendant des semaines ?

D’autres hypothèses :

Les cellules récupérées dans les pluies rouges seraient hyperthermophiles (survivent et se reproduisent dans des conditions de température très élevées), et bien au-delà de tout ce que l’on connaît sur terre puisque ces cellules se reproduisent optimalement à 300°C et survivent à 380°C, alors que sur Terre, le maximum serait plutôt 120°C. Autres particularités, elles n’ont pas d’ADN et métabolisent les hydrocarbures. Ces bactéries ont un cycle de vie, ont une physiologie, sont capables de sporuler (comme le font certaines de nos bactéries terrestres, celles que l’ont a amenées sur mars par erreur). Celles ci sont hyperthermophiles, et n’ont pas de réel ADN, mais a priori les bases compactes qui permettent à un ADN classique de s’enrouler. Donc si tout cela est vrai et bon, nous avons entre les mains le chaînon manquant entre ce que nous sommes capables de synthétiser : un coacervat biochimique sans vie et sans patrimoine génétique, simple membrane autoreproductible, et une archéobactérie thermophile à ADN instable comme il en existe encore autour des geysers, sources thermales et cheminées volcaniques sous-marines. Ce qui créditerait la théorie de la panspermie intergalactique.ici

Voici une petite liste des pluies de sang répertoriées dans le monde depuis l'Antiquité.

Pluies de sang (algues? champignons microscopiques ?)

- Paris en 582
- Tours en 754
- Lisbonne en 1551
- Aix, Nice, Toulon en 1608
- Chatillon-sur-Seine en 1669
- Italie en 1744 et 1813
- Hollande en 1819
- Djebel-Sekra (Maroc) en 1880
- Limoges en 1884
- Indochine en 1887
- Sicile en 1901
- Ohio en 1955
- Kerala (Inde) en 2001

Les chercheurs auraient une première piste d'explication mais rien de définitif.

Il y a donc beaucoup d'écrits et de faits rapportés depuis l'époque Antique mais finalement aussi peu de véritables explications même en l'an 2016 de la part des scientifiques qui ont un début d'explications (algues...) mais rien de définitif à ce sujet étant donné que ces pluies sont souvent couplées à plusieurs phénomènes météorologiques ou "autres" (d'origine extraterrestres...) ce qui risque de faire encore beaucoup parler à l'avenir lorsque le phénomène se reproduira.Affaire à suivre !

Tag(s) : #climat

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :