Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour faire fonctionner le propulseur il s’agit d’accélérer des atomes au moyen de champs magnétiques.Et si ce propulseur intéresse de nombreux passionnés qui placent dans cet appareil l'espoir d'une incroyable révolution scientifique, renversant les lois de la physique et bouleversant notre quotidien même.

Le potentiel est extraordinaire. Si elle est avérée, cette découverte pourrait à elle seule renverser les lois de la physique actuelle. Simplifier la conquête spatiale en permettant la conception «de vaisseaux ultra-rapides capables de transporter des humains jusqu'à mars en quelques semaines au lieu de plusieurs mois». Pour révolutionner, à terme, tous nos modes de transport.

Propulseur spatial à plasma à la conquête de Mars et de l'Espace

La propulsion électrique est déjà utilisé pour certains satellites.Les moteurs plasma sont en plein essor.La sonde spatiale Dawn de la NASA qui a décollé en 2007 a utilisé cette technologie.La mission de la sonde étudier les astéroïdes Vesta et Cérès deux des plus gros vestiges des embryons de planètes qui se sont heurtés et agglutinés il y a quelque 4,57 milliards d'années pour donner naissance aux planètes actuelles.

L'utilisation du plasma est utile ici pour propulser la sonde jusqu'à la ceinture d'astéroïdes, le moteur à plasma ne consommera qu'un dixième du carburant qui aurait été nécessaire à un moteur-fusée chimique. Avec un moteur classique, la sonde aurait pu atteindre Vesta ou Cérès, mais pas les deux.

Parmi ses succès récents, la propulsion électrique compte la visite rendue à la comète Borrelly par la sonde Deep Space 1 de la nasa, la tentative d'atterrissage sur l'astéroïde Itokawa par la sonde japonaise Hayabusa, et le voyage autour de la Lune de la sonde smart-1 de l'Agence spatiale européenne (esa).

Un voyage habité Terre-mars durerait environ 6 mois avec cette technologie.Le séjour sur la planète rouge serait ensuite de 18 mois dans l’attente d’une fenêtre de retour. Au total, la mission durerait près de 3 années. Dans ces conditions, il reste encore difficile d’envisager envoyer des hommes sur Mars dans un futur proche.

2015 : les hommes iront-ils sur Mars grâce aux recherches françaises et au propulseur à "effet Hall" l'avenir nous le dira bientôt.

Tag(s) : #espace

Partager cet article

Repost 0