Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce que la COP 21 NE VOUS DIRA PAS Le Bisphénol S ET F remplaçants du A encore plus dangereux

J'en avais parlé vaguement sur mon article de la "féminisation du foetus et de la crise sanitaire silencieuse" du remplacement progressif du bisphénol A par d'autres composants.L'heureux gagnant le Bisphénol S !

Le bisphénol S serait aussi toxique que le bisphénol A, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale les Actes de l'Académie des Sciences américaine (PNAS). Pourtant, cette substance chimique a remplacé le bisphénol A.

Canettes, bouteilles en plastiques, boites de conserve... En France, depuis 1er janvier 2015, le bisphénol A (BPA) est interdit dans tous les contenants alimentaires et les tickets de caisse. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens adoptée le 29 avril 2014, un programme qui tend à diminuer l'exposition de la population et de l'environnement à ces substances dangereuses pour la santé.

Pour tester le danger du BPS voici l'expérience qu'on fait des chercheurs canadiens:

Les chercheurs de l'Université de Calgary (Canada) ont exposé des embryons de poissons zèbre à des concentrations de produits chimiques présents dans leur environnement naturel, en particuliers le bisphénol S (BPS). Le poisson zèbre est utilisé en laboratoire car 80% de ses gènes sont similaires à ceux des humains et que leur modèle de développement embryonnaire du cerveau est proche à celui des hommes.

Les résultats de l'étude révèlent que le BPS a modifié le développement du cerveau des poissons zèbres. Les poissons exposés à cette substance chimique ont vu leur nombre de neurones augmenter de 240%. Une modification cérébrale qui génèrerait l'hyperactivité.

Le bisphénol S est également un perturbateur endocrinien.

Inconsciemment, ou profitant du manque de notoriété et d’exposition médiatique du BPS, les marques de distribution ont remplacées le BPA par le BPS dans la composition de l'encre destinée à l’impression des tickets de caisse. Échange qui n’a pas échappé aux journalistes de la Radio Suisse Romande.

Ce que la COP 21 NE VOUS REVELERA PAS !!!!

Nocif pour l'environnement

La nocivité pour l’Homme est une chose, celle pour l’environnement en est une autre. Une étude japonaise de 2009, conduite par Erica Danzl et ses collègues, de l'université d'OSAKA, permet d’en savoir un peu plus sur la dégradation des différents bisphénols, A, S et F. Les résultats de ces expériences montrent que le BPS est celui qui se dégrade le moins dans l’environnement (en l’occurrence, l’eau de mer). Pire, aucun signe de dégradation n’a été observé pour cette molécule, indiquant que son impact sur l'environnement est durable.

Gérard Bapt, député et médecin, qui avait déjà fait parler de lui concernant l'affaire du médiator a trouvé un nouveau cheval de bataille, le bisphénol S, qu’il compte bien faire interdire.

En attendant, il suggère aux caissières de porter des gants !

Tag(s) : #Santé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :