Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Algues bleues ... étang rouge.... danger de mort

Cet été, plus que les années précédentes, en raison de la chaleur, des proliférations d'algues vertes, bleues, rouges, jaunes, brunes ont été observées dans les eaux douces un peu partout en Europe. Des risques pour la santé humaine sont parfois apparus. Les responsables sont souvent des cyanobactéries plus connues sous le vocable d'algues bleues.
Durant l'été 2003, certains plans d'eau douce, des rivières chauffées par le soleil ont pris différentes couleurs, du vert au rouge, en passant par le brun, l'ocre et le bleu. Des chiens sont morts après s'être baignés dans des rivières. Les toxines sécrétées par ces algues sont-elles responsables de ces risques nouveaux?
Les Cyanophycées sont des organismes vivants, que pour simplifier nous situerons entre les bactéries et les plantes. Ces organismes ne possèdent pas de noyau véritable, n'ont pas de reproduction sexuée, sont porteuses de chlorophylle et d'autres pigments (ce qui fait que ces "algues bleues" peuvent en colonie donner des colorations diverses à l'eau. Les cyanophycées sont omniprésentes, à la fois géographiquement (latitude) et dans des milieux variés (y compris terrestres).

Ces organismes possèdent d'autres originalités: ils sont capables de fixer l'azote atmosphérique, et de le transformer en ammonium ou en nitrates. Cette production d'azote assimilable par les plantes est par exemple mise en évidence en riziculture: une cyanobactérie du genre Anabaena fixe l'azote atmosphérique, qu'elle transforme en nutriments, en fin de saison les cyanobactéries meurent et libèrent les sels nutritifs pour le riz.
Une autre originalité est la coloration de l'eau: la Mer Rouge doit son nom à des blooms de cyanobactéries contenant un colorant (phycoerythrine), les flamants roses le sont grâce à une autre (Spirulina sp.), et le phénomène de "rougissement" d'étangs, connu sous le nom de "sang des bourguignons" trouve son origine dans la prolifération de Planktothrix rubescens.
Un certain nombre d'espèces appartenant à différents genres: Anabaena, Lyngbia, Microcystis, Nodularia, Nostoc, Planktothrix (Oscillatoria), Trichodesmium, etc. produisent des toxines. Des mortalités sont aussi observées sur des bovins et d'autres animaux mais aussi sur les humains. En Australie, 149 personnes (majoritairement des enfants) furent empoisonnées en 1979 à Palm Island (Queensland) à la suite de consommation d'eau en provenance d'un réservoir, victime d'un bloom de la cyanobactérie Cylindrospermopsis raciborskii. Cette cyanobactérie était considérée comme une espèce tropicale, mais elle a été trouvée aux États-Unis et en France. D'autres accidents sont intervenus à partir d'autres cyanobactéries au Brésil (50 décès), au Canada et ailleurs.
Quelles sont les raisons de ces "blooms"? Il en est de multiples (et tout le monde ne s'accorde pas à leur encontre!). Les excès d'azote et de phosphore sont essentiels. L'origine de ces nutriments est bien connue: agriculture, urbanisation. La lumière intense favorise ce développement tout comme les températures élevées et la faiblesse de l'écoulement. Cet été toutes les conditions étaient réunies durant l'été 2003 pour les "explosions" d'algues!
Le développement des algues provoque des déficits drastiques en oxygène qui peuvent entraîner des mortalités de poissons.
Beaucoup de questions demeurent en suspens: d'abord une connaissance très partielle de ces cyanobactéries, tant sur les espèces que leur biologie, leur écologie que leur rôle toxique. Le seul conseil que l'on puisse donner est d'éviter de laisser boire à des animaux des eaux colorées et de les laisser s'y baigner. Il en va de même pour les humains!

Recherche réalisée par Gérard Masselot Hydrobiologiste,Docteur es Sciences,Ingénieur Écologue,Attaché au Muséum National d'Histoire Naturelle Paris,Expert au Comité Français de l'UICN (gestion des écosystèmes)

Retrouvez l'intégralité de ses recherches sur le sujet ci-dessous.

Le saviez-vous ?

On recense au minimum 25 000 espèces d’algues (les macro et les micro) toutes espèces confondues, sont à l’origine des trois quarts (environ 70%) de l’oxygène de la planète.

En 2009, Mr Fillon sous le gouvernement Sarkozy avait promis des aides aux Bretons pour lutter contre cette algue aujourd'hui 6 ans après sous le gouvernement de Hollande en 2015, on peut s'apercevoir que non seulement le problème n'a pas été résolu mais a pris une ampleur gravissime en sur les côtes Françaises.

Alors COP21 .... ?! il y a du boulot ...

Algues bleues ... étang rouge.... danger de mort
Tag(s) : #climat

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :