Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super tempête solaire ...que se passera t'il?

Le "Carrington event" qui a eu lieu à la fin de l'été 1859 entre le 28 aout et le 2 septembre et qui a touché la Terre est une série d’éruptions solaires. Elle a notamment produit de très nombreuses aurores polaires visibles jusque dans certaines régions tropicales et a fortement perturbé les télécommunications par télégraphe électrique. Elle est considérée comme la plus violente tempête solaire enregistrée ayant frappé la Terre. Sur la base de certaines observations, ce type d'événement serait susceptible de se reproduire avec une telle violence seulement une fois tous les 150 ans. Cette éruption est utilisée comme modèle afin de prévoir les conséquences qu'une tempête solaire extrême serait susceptible de causer aux télécommunications à l'échelle mondiale, la stabilité de la distribution d'électricité et le bon fonctionnement des satellites artificiels. Une étude de 2004 estime que son niveau est supérieur à la classe X10. Une étude publiée en février 2012 évalue les chances de survenue d'un événement semblable à environ 12 % pour la décennie qui suit.'(source wikipedia)

A cette époque de nombreuses lignes télégraphiques furent coupées, et il faut se souvenir qu'à l'époque, c'était le seul moyen de communication à longue distance, si l'on met de côté la locomotive à vapeur et la diligence. L'atmosphère était tellement chargée d'électricité que les opérateurs pouvaient débrancher leurs batteries et continuer pourtant à transmettre des messages, lorsqu'il y avait encore des lignes disponibles. Le papier télégraphique prenait feu. D'autres opérateurs reçurent des chocs électriques. Des lignes télégraphiques en feu déclenchèrent des incendies.

Les quotidiens de l'époque relatent des événements spectaculaires. Les aurores boréales descendaient à des latitudes beaucoup plus basses (jusqu'à Paris, et même à Cuba), rendant parfois la nuit aussi lumineuse qu'en plein jour. "Un peu après minuit, nous fumes réveillés par la lumière des aurores, si brillante qu'on pouvait facilement lire son journal", rapportait un journaliste du Rocky Mountain News cité par Arstechnica.com.

Lors de ces eruptions le champ magnétique terrestre a été fortement perturbé.Le champ magnétique terrestre apparent s'inversa temporairement sous l'influence du vent solaire issu de l'éruption dont le champ magnétique était, au moment où il atteignit la Terre, non seulement opposé au champ magnétique terrestre mais également plus intense.

Le temps d'arrivée sur Terre lors d'une éruption est d'environ 60h mais dans ces deux éruptions il a été d'environ 17 h seulement.

Les conséquences d'une tempête solaire se situe également au niveau de la couche d'ozone.Il a été estimé que 5 % de l'ozone stratosphérique fut détruit lors de ces deux tempêtes.

Le 13 mars 1989, une tempête solaire provoqua l’effondrement du réseau électrique d’Hydro-Québec en quelques secondes. Six millions de personnes restèrent sans électricité pendant plus de neuf heures et les travaux de réparations furent très importants.

L'action de la tempête solaire se fait sentir à la fois dans les systèmes GPS et les communications ce qui peut dérégler les systèmes de navigation aérienne cela peut endommager les satellites, créer des pannes de téléphone, d'internet, réseaux électriques hors services…

Les Russes avec l'observatoire solaire TESIS installé sur la sonde Koronas-Photon ont d'ailleurs travaillés sur l'activité solaire.Vous pouvez voir davantage dans le lien ci-dessous

e

Le 23 juillet 2012 a eu lieu une super tempête solaire une semaine avant que la Terre ne traverse la région dans laquelle la tempête s'est propagée.Ce jour-là, notre planète a été frôlée par la plus massive éruption solaire depuis 150 ans. Lors de ces éruptions, le Soleil éjecte de la masse coronale qui traverse l’espace à une vitesse pouvant atteindre 2500 km/s. En atteignant la Terre, elle provoque des orages magnétiques susceptible d’affaiblir le bouclier magnétique terrestre.

Si la Terre avait été touchée, les dégâts matériels auraient été extrêmement importants, en particulier en ce qui concerne tous les équipements électroniques.Les rayons X et ultraviolets, ainsi que les jets de particules chargées émis par la tempête auraient pu sérieusement endommager les satellites, et certains auraient pu même être mis définitivement hors d'usage et comme nous dépendons de ces satellites pour nos communications en tous genres : téléphone, radio, télévision... et même Internet.Tout ce qui dépend de l'électricité aurait pu être perturbé : feux de signalisation, pompes d'alimentation en eau, hôpitaux, trains...

En touchant la Terre, elle aurait coûté 2 000 milliards de dollars à l'économie mondiale et aurait causé des dégâts d'une ampleur exceptionnelle.

"Mais tandis que les médias officiels minimisent ces conséquences afin de ne pas paniquer la population, les chercheurs de vérité savent que le pire pourrait survenir demain."source le grand changement

En février 2014, le physicien Peter Riley a publié dans la revue Space Weather une analyse prédictive des risques qu’un tel événement se produise pour de bon au cours des dix prochaines années. La réponse tient en un pourcentage qui fait froid dans le dos : 12%, soit une «chance» sur dix.

Pour éviter des mouvements de panique ce dont craignent les autorités ceux ci minimisent systématiquement le danger que représentent les eruptions solaires.

Tag(s) : #espace

Partager cet article

Repost 0